Les Saveurs en médecine chinoise, quelques notions.

Nous avons abordé les 5 saveurs dans le précédent article publié sur le blog de l’école ici : La diététique chinoise – Les bases

Précisons tout d’abord que nous ne ressentons pas forcément la saveur à laquelle est associé un aliment et que certains aliments peuvent être associés à plusieurs saveurs.
Chacune de ces saveurs : Acide, Amer, Doux, Piquant, Salé a un impact dans notre organisme, chacune d’elle agissant plus spécifiquement sur un organe. L'Acide sur le Foie, l'Amer sur le Cœur, le Doux sur la Rate, le Piquant sur le Poumon et le Salé sur le Rein.

 

En Médecine Traditionnelle Chinoise, les saveurs agissent selon les principes de l’engendrement et celui du contrôle (Principe des 5 éléments).

Pour le cycle de l’engendrement la saveur Amer nourrit la Rate, le Doux nourrit le Poumon, le Piquant nourrit le Rein, le Salé nourrit le Foie et l’Aigre nourrit le Cœur.

Dans le cycle de Contrôle : la saveur Aigre contrôle la Rate, le Doux contrôle le Rein, le Salé le Cœur, l’Amer le Poumon et le Piquant le Foie.

Le schéma ci-dessous vous aidera à mieux visualiser les interactions de ces cycles.

 Les cycles en MTC

 

Après cela, nous pouvons comprendre aisément l’importance de l’équilibre des saveurs dans notre alimentation et donc la logique de veiller à la présence de ces 5 saveurs dans chacun de nos repas permettant ainsi de nourrir chacun de nos organes.

 

Faisons un zoom sur ces 5 saveurs

La saveur Aigre/ acide (Yin)

Correspond à l’élément Bois et à l’organe du Foie dont elle soutient les fonctions.

Son action est d’absorber, retenir et consolider les liquides et l’énergie du corps.

Par conséquent, les aliments ayant cette saveur sont indiqués pour lutter contre les troubles comme la diarrhée, miction, sueurs importantes, saignements : métrorragie…

Un excès d’aliments ayant la saveur Aigre troublera le foie et attaquera la rate, pouvant provoquer des troubles musculaires (lien entre la rate et les muscles).

L’excès de cette saveur amenant une plus importante quantité de fluides dans le Foie fera également apparaître des troubles de celui-ci.

Une consommation raisonnable tonifiera le foie, nourrira les tendons et les muscles et favorisera une meilleure vision.

Des aliments de la saveur Aigre : Sésame, prune, orange, citron, pamplemousse, coing, raisin, tomate, poulet ?, agneau, vinaigre, fraise, lait fermenté...

 

La saveur Amère (Yin)

Correspond à l’élément feu et à l’organe du Cœur.

Elle a pour action d’enlever l’humidité et surtout d’évacuer la chaleur se trouvant dans le corps, ceci étant très intéressant si celle-ci est en excès car elle pourra être utilisée pour le traitement des inflammations, des constipations et en cas d’insomnie.

Le terme chaleur en médecine chinoise correspond à une hyperactivité physiologique ou pathologique.

La saveur Amère en excès nuit aux os, aux dents, elle troublera l’énergie du Cœur et attaquera l’énergie du poumon.

Dans ce cas, les fonctions du Cœur pourront être ré-harmonisées grâce à la saveur Acide qui nourrit le Foie (voir le schéma ci-dessus)

En revanche, trop peu de cette saveur dans l'alimentation pourra engendrer un manque de stimulation des fonctions du Cœur, de l'intestin grêle et de l'estomac.

Des aliments de la saveur Amère : blé, abricot, orange séchée, abricot, échalote, tabac, café de céréales, thé, chocolat, bière, laitue, endive, salade frisée, mouton…

 

La saveur douce/ sucrée (Yang)

Correspond à l’élément Terre et à l’organe Rate.

Elle a pour fonction d’harmoniser, équilibrer, détendre, humidifier et de nourrir le corps.

Elle favorise la production de l'énergie, du sang, des liquides organiques, elle apaise la soif.

Si la saveur Douce est excessive, elle troublera la rate et attaquera l’énergie des reins Cela pourra provoquer entre autres, des problèmes articulaires, rénaux et des fonctions digestives, ralentira la circulation de l’énergie, le corps et l’esprit engendrant fatigue, mollesse. Les fonctions digestives sont débordées, les chairs trop nourries prennent du volume.

Des troubles du transit, rhinites, hypoglycémie, peuvent également provenir d’un excès de cette saveur douce, sucrée. Cette saveur pourra être bénéfique en cas de douleurs, spasmes, de tension nerveuse ou bien encore avant un grand effort.

Une consommation en quantité modérée d'aliments de cette saveur tonifie et harmonise les fonctions digestives et nourrit les chairs.

Des aliments de la saveur Douce : blé, lait, sucre, de nombreux fruits, la plupart des légumineuses, datte, noix, petits pois, oignons, carotte, citrouille, potimarron, miel, maïs, pomme de terre, œuf de poule, bœuf, ...

 

La saveur Piquante (Yang)

Correspond à l’élément Métal et à l’organe Poumon.

Elle disperse, fait circuler le Qi (l’énergie) et le sang, elle les amène le Qi et les liquides vers l’extérieur (transpiration). Ceci est particulièrement intéressant, lorsque la nature de l’aliment est chaud, pour évacuer le froid pervers. Elle est indiquée dans des cas de douleurs articulaires ou tout autre problème dû à la stagnation de l’énergie.

Si la saveur Piquante est excessive, elle troublera les Poumons et attaquera le Foie.

Elle aura pour effet de disperser et affaiblir leur énergie. Selon la médecine chinoise, c'est le poumon qui gouverne l'énergie de l'ensemble de l'organisme de ce fait, pour une personne faible, fatiguée cette saveur sera à éviter cela pouvant disperser son énergie déjà insuffisante.

En excès provoquera des crampes, troubles du foie, trouble de l’énergie des méridiens (affaiblit l’organisme).

Si l'on mange trop peu de cette saveur, les chairs seront mal nourries et il y aura amaigrissement.

En petite quantité, cette saveur tonifie le poumon et le gros intestin, Des aliments la saveur Piquante :Alcool, seigle, pêche, poireau, piment, gingembre, moutarde, navet, radis, radis noir, fenouil, avoine, thym, ciboulette, coriandre, clou de girofle, poivre, pistache, basilic, ail, cannelle, menthe, oignon cru ...

 

La saveur Salée (Yin)

Correspond à l’élément l’eau et à l’organe Reins

Elle a pour effet de ramollir des grosseurs (kystes, nodules superficiels, grosseurs abdominales…) Elle peut permettre de lutter contre la constipation.

Si la saveur Salée est excessive, elle troublera les reins et les os et aura un effet défavorable sur le Cœur, elle pourra provoquer des troubles des vaisseaux sanguins (durcissement), des problèmes cardiaques et osseux ainsi que des diarrhées et œdèmes.

Consommer une petite quantité de cette saveur salée nourrit l'énergie des reins.

De nos jours, l’alimentation tend à proposer trop d’aliment de saveur Salée, on le retrouve beaucoup dans les produits industriels (plats préparés, conserves) ainsi que dans les produits d’origines animales, de plus, nous avons cette habitude de saler nos assiettes avant même d’avoir goûté le plat !

Des aliments de la saveur Salée : sel, soja, châtaigne, noix de cajou, algue, poisson, de nombreux fruits de mer (moule, huître, crabe...), porc, charcuterie ...

 

Pour consulter nos précédents articles en relations avec celui-ci :

La Théorie du Qi selon la philosophie chinoise

La théorie du Yin et du Yang

Le principe des 5 éléments

 

Sources : Isabelle Laading – Livre : Les 5 saisons de l’énergie (la médecine chinoise au quotidien) Diététique Tuina & Yang-Sheng

 

 

Auteur :

Ces articles vous intéresseront également